Fermer
Voir la vidéo

Kapparot : Dix jours pour une bénédiction

Publié le Jeudi 13 Septembre 2012
Kapparot : Dix jours pour une bénédiction

Roch Hachana est passé, le jour du jugement est derrière nous. Hachem est monté sur Son trône de gloire afin de vérifier nos actions et a jugé chaque homme au cas par cas. Il a rendu son verdict pour l’année à venir, et le comportement de chacun a été décisif. Pourtant, durant les dix jours qui nous séparent encore de Yom Kippour, Hachem attend notre techouva. Pour nous accorder Sa bénédiction et Son pardon. Nous avons encore dix jours, ne les oublions pas.

« Qui vivra et qui mourra, qui sera en bonne santé et qui sera malade, qui deviendra riche et qui deviendra pauvre, qui sera important et qui perdra sa place, qui réussira et qui échouera. »
Les mots de la prière de Roch Hachana résonnent encore en nous dans toute leur puissance. Dans Son immense miséricorde, Hachem nous a accordé encore dix jours pour approfondir notre techouva et faire pencher la balance du bon côté. Chacun revient sur ses actions passées et cherche à améliorer ses actions présentes. Chacun cherche à prendre de bonnes résolutions pour l’avenir afin d’obtenir le pardon divin. Ces dix jours finissent le jour de Kippour où l’on se sanctifie au point d’être comparé à des anges.
Et chaque année, Hachem nous pardonne. Durant cette période, le minhag du peuple juif est d’accomplir les kaparot. En nous permettant de « transférer » nos fautes sur un animal ou sur une somme d’argent, Hachem nous fait bénéficier d’un ultime ‘hessed. Encore faut-il être conscient de nos responsabilités, en prendre la mesure pour bénéficier de cette chance unique. En donnant de nous-mêmes à un nécessiteux, en lui témoignant notre solidarité grâce à cette somme d’argent, nous pouvons acquérir le mérite capable de racheter nos fautes. La tsedaka sauve de la mort, elle expie nos averoth.

Une grande intensité

Durant cette période intense, durant laquelle la tsedaka, la tefila et la techouva annulent les mauvais décrets, nous avons la possibilité d’effectuer nos kaparot de la meilleure façon possible en adressant un don au Vaad Harabanim. Ce don, associé aux autres gestes de solidarité adressés à l’Association, soutient des milliers de familles. Il est l’un des maillons de la chaîne de générosité tendue vers le ciel, et capable d’atteindre le trône de gloire.
Durant dix jours pour la vie, dix jours pour l’espoir, nous avons le pouvoir d’aider nos frères. Nous avons la possibilité d’accéder à la bénédiction divine en participant à l’œuvre fondamentale du Vaad Harabanim. Les kaparot vous attendent et peuvent sauver des vies.

Pour transmettre vos Kapparot au Vaad Harabanim, cliquez ici.

Kapparot : Dix jours pour une bénédiction

conception et réalisation MCBH