0-800-106-135
La caisse de Tsedaka des Grands de la génération
Les fonds spéciaux

Le Vaad Harabanim n’est pas surnommé pour rien « le père des orphelins ». Il est le premier organisme à avoir agi vigoureusement dans ce domaine.
Si dans le passé, des orphelinats prenaient en charge ces enfants, on comprend de nos jours l’importance de les faire grandir près du parent vivant.

קרנות-יתומים

Mais comment se procurer l’argent ? Un veuf ou une veuve est déchiré entre son rôle de père ou de mère. Or, le réconfort ou la présence à apporter à l’enfant ne permettent pas d’assumer les besoins élémentaires des jeunes orphelins. Cette réalité poignante a poussé le Vaad Harabanim a développé une activité supplémentaire, une caisse de soutien aux veuves et aux orphelins.

 

Plus de trois mille fonds ont été récoltés dans tout le pays par l’Association. Qu’il s’agisse d’une veuve en charge de quatorze orphelins dont le plus jeune à tout juste un mois, ou bien d’un jeune veuf père de trois enfants, le Vaad prend en charge les cas les plus difficiles.

 

La charge quotidienne et la détresse, le traumatisme lié à la perte d’un parent, sont autant d’éléments perturbateurs. Comment un veuf assume t-il subitement les tâches quotidiennes ? Comment une jeune maman peut-elle assurer seule la subsistance de ses enfants ? Qui donne la force de sourire et de répondre avec patience lorsque la difficulté financière s’ajoute à la douleur ?
Le Vaad Harabanim donne la force de lutter, de faire face à la tragédie.

 

Il ne se contente pas de créer un fonds pour les orphelins mais l’alimente selon différents moyens selon les cas :
–    Il suscite les dons des familles proches et de la communauté
–    Il distribue des courriers pour sensibiliser le public
–    Il fait parvenir des fonds de l’étranger

 

Chaque intervention est entreprise selon le cas. Les dons à l’attention des orphelins sont placés sur des comptes bancaires ouverts à leurs noms. Des Rabbanim nommés par le Vaad s’engagent à suivre les familles et à les soutenir jusqu’au mariage du dernier enfant.

 

C’est à juste titre que le Vaad Harabanim est surnommé « le père des orphelins ». Il n’y a pas une veuve ou un orphelin qui ne trouve pas refuge sous les ailes protectrices des Rabbanim du Vaad.
En soutenant le Vaad Harabanim, vous apportez une solution à des milliers d’orphelins dans tout le pays.