Fond spécial pour la famille Shulman - Vaad harabanim

Fond spécial pour la famille Shulman
Numero de fond: 6443

« Nous avons tant besoin d’aide ! »

« Maman, tu étais tout pour nous ! Tu ne pouvais pas t’occuper de la lessive ou des repas car tu étais trop malade pour le faire, mais cela te laissait tout le temps pour nous ! Tu pouvais nous écouter, nous donner des conseils, nous prendre dans tes bras et nous consoler. Qui le fera maintenant ?

Il y a deux ans encore, nous vivions une vie normale. Papa étudiait la Thora et maman était une ganenet appréciée de tous. Notre vie était heureuse. Puis un jour, une grave maladie mit en péril les jours de maman. Tout fut transformé brutalement. Maman ne pouvait plus se lever de son lit ni bouger un seul de ses membres, excepté son visage. Elle nous regardait avec amour et tentait de nous rassurer par des paroles encourageantes. Nous restions près d’elle durant de longues heures pour partager nos petits et grands soucis. « Je vous aime tans mes chers enfants ! Vous êtes fantastiques ! » disait-elle avec son regard chaleureux, même si elle ne pouvait plus nous serrer contre elle.

Nous pensions que cette situation durerait toujours.

Il y a deux semaines pourtant, maman perdit connaissance et sombra dans le coma.

Mardi dernier, maman a rejoint le monde de vérité. Nous nous sommes réunis pour les chiva, tous les frères et sœurs avec notre père, neuf orphelins dont le plus âgé a tout juste seize ans. Notre frère de deux ans, le plus jeune de la famille, était très attaché à maman. Il la cherche dans l’appartement en criant « Maman ! Maman ! » et en pleurant lorsqu’il ne la voit pas dans son lit.

Maman chérie, comment vivre sans toi ? Comment nous lever le matin sans ta présence et ton aide ? Une semaine est passée et nous souffrons tant de la séparation !

Cela fait une semaine que maman est partie, mais c’est comme hier pour nous… Notre père croule sous le travail et les problèmes quotidiens et financiers.

Notre mère était notre pilier qui nous donner la force de vivre. Nous avons besoin d’aide pour reconstruire et tenter de retrouver une vie « normale ».

Aidez-nous et notre père à faire face à cette tragédie !

S’il vous plait, ne restez pas indifférents !