1000 enfants, 1000 lumières - Vaad harabanim

1000 enfants, 1000 lumières

9/9/5775 28.04.2015

C’est avec une bougie dans la main que le Vaad Harabanim passera de fenêtre en fenêtre et visitera des maisons, des appartements, et réchauffera le cœur de milliers d’enfants pendant la fête de Hanouka. Chaque jour, ce seront 1000 enfants supplémentaires qui auront le sourire aux lèvres et, à la fin de la fête, le 8e jour, ce seront 8000 enfants qui célébreront Hanouka avec le Vaad Harabanim et avec vous, porteurs de la flamme de la tsedaka.

8000 petites mains frappent à votre porte. Des petits Haïm, des petits Avraham, des petites Sarah qui ont l’âge de votre enfant mais qui vivent des situations très difficiles, pour des raisons complexes. Avez-vous pensé une seule fois aux questions que se posent ces enfants : pourquoi mes copains ont des maisons normales et pas moi ? Pourquoi chez moi, il fait toujours froid et sombre ? Pourquoi à la maison, ce sont toujours les mêmes discussions entre papa et maman ? Lorsque ces enfants se rendent chez leurs amis, ils y croisent des mamans souriantes en train de préparer des beignets. Ils pensent alors à leur mère malade, clouée dans un lit d’hôpital. Ils sont différents, ils le savent et, s’ils sont plus petits, ils le sentent.

 

Un projet grandiose

 

La vie de Papa est un casse-tête permanent : toute la journée, il cherche à rembourser ses dettes, et pour ce faire, il emprunte à quelqu’un pour rendre à quelqu’un d’autre. Maman pleure et tente de ne pas se lamenter mais parfois elle a des crises de colère. Les enfants ont souvent faim après la demi-tranche de pain qu’ils ont reçu en guise de repas. Quel âge ont-ils ? Dix ans ? Treize ans ? Ils ont la vie devant eux. Et pourtant, ils se sentent tellement différents des autres enfants de leur âge, tellement plus mûrs après les épreuves qu’ils traversent au quotidien. Ils savent déjà que la vie n’est pas un jeu et qu’il y a beaucoup de malheur dans ce monde. Les enfants du Vaad Harabanim pourraient faire des cours magistraux sur l’existence à des adultes aguerris. Ce Hanouka, l’Association de tsedaka va faire, chaque jour, sourire 1000 enfants différents afin qu’ils soient heureux, moins différents des autres. Ils pourront acheter leur médicament et manger à satiété. Ils pourront retrouver leur dignité et se sentir aimé. Chaque jour, pour chacun de ces 1000 enfants, c’est une nouvelle période qui commencera, une période moins difficile, sans les obstacles qui les entravent à chaque instant. Regardez votre Hanoukia : à l’intérieur de chaque flamme, vous y verrez mille visages d’enfants adorables qui font fondre le cœur. Chaque bougie allumée accompagnée d’un don se multipliera par mille.
1000 enfants, 1000 lumières est un projet mondial. Il permet à tous de s’unir pour sauver les enfants du Vaad Harabanim. Ce sont les Grands Sages qui le dirigent. Lorsqu’ils allumeront les bougies à l’entrée de chez eux, ils accompagneront leur geste d’un don.

La fête de Hanouka approche et le peuple entier s’engage afin de faire réussir ce projet grandiose. Quand nous nous tiendrons devant la Hanoukia, nous verrons les visages joyeux et fiers de la petite Judith et de la petite Deborah, du petit Avi et du petit Samuel. Ce sont 8000 visages d’enfants d’âges différents qui apparaîtront devant nous, enfants aux mille tourments qui ont beaucoup souffert.

Ensemble, avec le Vaad Harabanim, éclairons leur fête et bénéficions ainsi de la bénédiction divine.

Grâce à 1000 enfants, 1000 lumières, chaque jour de Hanouka sera dédié à un enfant, lumière de notre peuple.

Les 1000 enfants qui vous attendent le premier jour de Hanouka sont 1000 enfants présents dans les services les plus sensibles des hôpitaux. Des enfants atteints de maladies graves qui ne demandent qu’à vivre. Ce que nous pouvons tenter de faire pour eux, c’est les aider à reprendre espoir, en ce premier jour de Hanouka.

Les 1000 enfants du Vaad Harabanm du second jour ont des problèmes mentaux et physiques. Ils ont des parents qui ont les mains liées par les questions financières. Nous pouvons les sauver grâce à un don.

Les 1000 enfants du 3e jour souhaitent aider leurs parents en tentant de compenser les graves lacunes du foyer. Ce jour-là, nous chercherons à éloigner les sombres nuages qui obscurcissent leur vie.

Ceux du 4e jour ont une responsabilité énorme et vivent à l’ombre de la mort. Ce sont 1000 enfants qui portent un lourd fardeau sur les épaules, fardeau que nous pouvons alléger.

Les 1000 enfants du 5e jour sont orphelins. Ils n’ont plus l’amour de leur parent. Ce jour-là, nous les adopterons.

Le 6e jour, ce sont 1000 âmes dont l’avenir spirituel et matériel dépend de vous. Votre don est important, nous pouvons les sauver.

Ceux du 7e jour ne sont que des enfants mais traversent des épreuves d’adultes. Ils sont en classe avec d’autres enfants, les vôtres, mais personne ne leur sourit le matin. Votre geste leur rendra le sourire.

Les 1000 enfants du dernier jour ont des problèmes financiers et médicaux. Combien d’enfants sombrent à cause des difficultés pécuniaires et du manque de soins ?  Un don peut éviter un naufrage complet en allégeant financièrement une famille. En ce dernier jour de Hanouka, nous accueillerons encore 1000 enfants et permettrons d’éviter le prochain drame.

1000 enfants, 1000 lumières.
Il ne se passera pas un jour de Hanouka sans que nous aidions un enfant. Chaque enfant a son histoire et grâce à notre don, même minime, nous lui apporterons l’espoir qui le fera revivre. 1000 enfants par jour, 1000 lumières qui brillent dans la nuit, 8000 miracles de Hanouka, grâce à vous.

ENSEMBLE ECLAIRONS CES MILLIERS DE FOYERS DANS LA MISERE.