Fervente prière pour les donateurs du Vaad Harabanim - Vaad harabanim

Fervente prière pour les donateurs du Vaad Harabanim

12/7/5768 08.08.2008

Au début du printemps, notre maître le Roch Hayechiva le Gaon rav Aharon Leib Steinman, chlita, est venu participer à un rassemblement de ‘hizouk (renforcement spirituel) dans la ville de Nahariya, au nord d’Eretz Israël.

 

À son arrivée dans la ville, il a été accueilli par le Gaon, le Tsadik Mékoubal rabbi David Abou’hatseira, chlita. La rencontre de deux géants spirituels était particulièrement émouvante, et des centaines d’habitants de la ville se sont pressés autour de la voiture du vénérable Roch Yéchiva afin d’assister de leurs propres yeux à cette rencontre particulière.

 

Mais à la surprise générale, Rabbi David Abou’htseira s’est tourné vers notre maître Aharon Leib Steinman, lui disant qu’il avait entre les mains les demandes de prière des donateurs du Vaad HaRabanim pour la Tsedaka en Eretz Israël. Il affirma avec force que justement là, avant que l’assemblée de ‘hizouk destinée aux habitants du nord d’Israël ne commence, c’était un moment particulièrement approprié pour prier en faveur des donateurs qui soutiennent les pauvres d’Eretz Israël, de toutes ses villes et de tous ses villages.

 

Rav Steinman répondit à Rabbi Abou’hatseira qu’il priait à tout moment pour les donateurs du Vaad HaRabanim, et qu’il serait heureux de le faire à nouveau, ensemble avec Rabbi Abou’hatseira.

 

Effectivement, alors qu’ils étaient encore dehors, avant d’entrer au Beit hamidrach, Rav Steinman a joint sa prière à celle de Rabbi Abou’hatseira, et ensemble ils ont prié sous la voûte des cieux pour tous les donateurs du Vaad HaRabanim. C’était une prière unique et spontanée, pour donner mérite et succès au grand rassemblement de ‘hizouk, pour lequel Rav Steinman avait fait l’effort du voyage jusqu’à cette lointaine cité du nord.

 

Et comme si cela n’avait pas été suffisant, à la fin du rassemblement, après que des milliers d’habitants du nord aient littéralement bu les mots de soutien des grands rabbanim qui avaient pris la parole, Rabbi Abou’hatseira repris entre ses mains la liste des donateurs. Il dit que la conclusion heureuse et le succès de cette réunion avaient une grande influence spirituelle, et qu’il était opportun de bénir à nouveau les donateurs du Vaad HaRabanim, afin qu’ils voient s’accomplir pour le bien tous les souhaits de leur cœur, et qu’Hachem leur donne la force et la capacité de continuer à soutenir les pauvres d’Eretz Israël. Il ajouta que ce support renforcerait l’étude de la Torah et l’observance des mitsvot en Terre Sainte, parce que, « quand il n’y a pas de farine, il n’y a pas de Torah.