Kaparot de Yom Kippour - Vaad harabanim

Kaparot de Yom Kippour

13/28/5774 23.09.2014

Cette année, vos kaparoth seront différentes de toutes les autres. En effet, le Vaad Harabanim propose au public d’accomplir cette mitsva de tsedaka dans les meilleures conditions. Un projet soutenu par le grand mekoubal Rabbi David Abou’hatsera qui priera pendant un an pour les donateurs. Une grande première…

Le minhagdes kaparoth est ancré depuis des générations dans le peuple juif. En donnant de l’argent aux nécessiteux, on ouvre les portes de la miséricorde divine. C’est pourquoi le Vaad Harabanim propose un service « kaparoth » afin que tous puissent accomplir cette mitsva comme il se doit. Par un simple coup de fil au standard, on peut s’inscrire dans ce programme « kaparoth » afin de réaliser cette coutume ancestrale.L’argent récolté est remis aux familles pauvres afin de les aider à survivre. Pour celui qui donne, c’est l’opportunité d’accomplir une mitsva très importante avant Yom Kippour. Car comme nos Sages l’ont expliqué, « la prière, la techouva et la tsedaka, renversent les mauvais décrets. » Accomplir la tsedaka dans cette période décisive de l’année est le souhait de tous les Juifs. Il faut simplement adresser les dons à la bonne adresse afin qu’ils soient distribués à ceux qui traversent de grandes difficultés.

 

Rabbi David : D’un Kippour à l’autre 

 

 

C’est bientôt Yom Kippour et nous nous y sommes tous préparés pendant les jours redoutables. Nous ressentons au plus profond de notre être l’impact de nos fautes et voulons les réparer. Grâce aux kaparoth, données précisément avant ce jour si particulier, nous accomplissons un geste essentiel. Pour le grand kabbaliste Rabbi David Abou’hatsera, petit-fils de Baba Salé, cette tsedaka est sacrée. Afin de montrer son soutien au Vaad Harabanim et aux donateurs, il a tenu à s’engager de façon exceptionnelle. Lui qui a toujours encouragé notre communauté à soutenir le Vaad, il va plus loin encore aujourd’hui en proposant de prier pour tous les donateurs « d’un Yom Kippour à l’autre », c’est-à-dire durant un an, tous les jours. Une liste de noms et de requêtes lui sera transmise et il priera avec ferveur pour tous ceux qui ont été sensibilisés à cet appel.

La tsedaka, dans la période cruciale entre Roch Hachana et Yom Kippour, est l’occasion de donner de nous-mêmes, afin de montrer à Hachem notre attachement à l’autre et donc à Lui. Permettre cette extraordinaire solidarité est l’idéal de l’Association, relayé par les milliers de donateurs actifs dont le cœur souffre pour leur prochain et béni par Rabbi David, dont les larmes couleront tout au long de l’année.

 

Pour vous inscrire à cette magnifique prière, cliquez-ici.