Kaparot : Donner apporte des mérites

1/3/5780 01.10.2019

Les mois d’Eloul et de Tichri éveille en nous une vocation particulière que nous pouvons mettre à profit grâce au Vaad Harabanim. Durant cette période, nous pouvons devenir un véritable « donneur » : la tsedaka avant Yom Kippour est essentielle et peut se réaliser à travers la coutume des Kaparot. Explications.

Les Kaparot ont toujours été réalisées par le peuple juif. L’argent donné pour les accomplir est remis aux familles pauvres afin de les aider à survivre. Tout le monde sait que la période du jugement peut être délicate et que l’on doit se prémunir des dangers qui nous guettent grâce aux trois valeurs intemporelles du judaïsme : la prière, la Techouva et la Tsedaka. Munis de notre livre de prière et de notre générosité, on est prêt à se mesurer aux plus grands challenge pour l’année à venir. C’est pourquoi les rabbanim du Vaad s’associeront au Rav Kaniewsky pour prier pour tous les donateurs.

Cliquez ici pour envoyer vos Kaprot ainsi que votre nom et le nom de vos proches pour une bénédiction.