0-800-106-135
La caisse de Tsedaka des Grands de la génération
En direct

Kaparot : donner apporte des mérites

1/4/5778 24.09.2017

Les mois d’Eloul et de Tichri éveille en nous une vocation particulière que nous pouvons mettre à profit grâce au Vaad Harabanim. Durant cette période, nous pouvons devenir un véritable…

E_TISHREI_5778_00002

Les mois d’Eloul et de Tichri éveille en nous une vocation particulière que nous pouvons mettre à profit grâce au Vaad Harabanim. Durant cette période, nous pouvons devenir un véritable « donneur » : la tsedaka avant Yom Kippour est essentielle et peut se réaliser à travers la coutume des Kaparoth. Explications.

Les kaparoth ont toujours été réalisées par le peuple juif. L’argent donné pour les accomplir est remis aux familles pauvres afin de les aider à survivre. Tout le monde sait que la période du jugement peut être délicate et que l’on doit se prémunir des dangers qui nous guettent grâce aux trois valeurs intemporelles du judaïsme : la prière, la techouva et la tsedaka. Munis de notre livre de prière et de notre générosité, on est prêt à se mesurer aux plus grands challenge pour l’année à venir. C’est pourquoi une équipe spéciale priera pour les donateurs le jour de Kippour, pour ceux qui ont consacré leurs kaparath aux personnes aisées par le Vaad Harabanim. Cette prière est particulièrement importante car elle permet de lier les donateurs et les nécessiteux par le lien indéfectible du ‘hessed.

Activité incessante

Grâce à vos dons, cette période est au Vaad Harabanim une période d’activité intense. Les aides alimentaires, mais aussi scolaires avec la rentrée, les ventes de vêtements à bas prix, les fonds d’aide spéciaux ou encore les bourses régulières sont autant d’expression de votre empathie. Personne n’est oublié et les délégués de l’Association sur le terrain prouvent que votre choix est le bon : ils se démènent pour trouver des solutions. Ce n’est pas seulement des « sauvetages » pécuniaires, ce sont aussi des structures d’entraide au niveau de l’humain. Se soucier des besoins psychologiques des orphelins, des veuves, des personnes désœuvrées (personnes âgées, femmes divorcées…) est le défi que l’Assocation lance à la fatalité. Car pour tous les acteurs du Vaad Harabanim, que ce soit les Rabbanim, les délégués ou les donateurs, la fatalité n’a qu’une seule finalité : être dépassée.

Rav Haïm et les TehilimE_rosh_hashana_vaad_harabanim_USA_000-(4)

Notre Maître Rav Haïm Kanievsky vit la période des dix jours de pénitence en étudiant intensément. Il ne se concentre pas seulement sur cette étude inestimable mais prend également de son temps précieux afin de prier pour vous. Durant ces dix jours redoutables, il liera chaque jour des Tehilim et le mérite vous en sera attribué. Y a-t-il une plus belle façon d’entrer dans le jour de Kippour que porté par les Psaumes de Rav Haïm ? C’est à cela que nous vous invitons lorsque vous donnez pour les kaparoth de l’Association. Une très bonne année à tous, pleine de délivrances et de bonheur.

Pour envoyer vos Kaparot au Vaad Harabanim, cliquez ici.