La prière du Chla Hakadoch par le Grands de la génération - Vaad harabanim

La prière du Chla Hakadoch par le Grands de la génération

9/28/5781 09.05.2021

Imaginons une prière qui regroupe les mots et les intentions qui peuvent aider nos enfants dans les situations difficiles et les sauver des dangers qui les menacent. Imaginons ce trésor d’une Tefila unique, léguée par l’un de nos plus grands Sages, qui a le pouvoir de percer le Ciel. Cette prière existe, c’est celle du Chla Hakadoch.

David est un petit garçon qui a beaucoup de caractère. Le matin, avant de partir à l’école, sa mère n’arrive pas à lui faire entendre raison. Chaque jour, la même scène se répète et il refuse de s’habiller et de prendre le chemin de l’école. Les crises se multiplient et sa maman est totalement impuissante. Que peut-elle faire ?

Yaël a treize ans. C’est bientôt son anniversaire. Mais contrairement à ses camarades de classe, elle ne va pas le fêter dans la joie. Depuis des mois, elle souffre tant à l’école… Elle n’a pas de bons résultats et n’arrive pas à trouver sa place. Elle n’a pas d’amies et elle est seule durant la récréation, seule en rentrant chez elle. Personne ne semble faire attention à elle. Elle cache la réalité à ses parents et a perdu du poids. Elle n’a plus d’appétit. Va-t-elle devenir anorexique ?

Samuel a commencé à avoir de mauvaises fréquentations. Malgré les supplications de ses parents, malgré les recommandations de ses maîtres, il persiste dans ses choix. Il ne se rend que rarement au lycée et a renoncé à passer le bac. Il traine avec ses copains dans la rue. Jusqu’où ira-t-il ?

Ces questions révèlent des situations angoissantes vécues par de nombreux parents. Pour faire face aux problèmes d’éducation, il faut avant tout avoir l’aide du Ciel. Pour y parvenir, notre plus grande alliée est la Tefila.

L’émotion à son paroxysme

Le Chla Hakadoch est Rav Yechayaou Horowitz, un célèbre Talmudiste du 17e siècle qui laissa en héritage la plus belle des prières, celle en faveur des enfants. C’est sur son Kever que se retrouvent les envoyés du Vaad Harabanim pour prononcer cette Tefila unique. Lorsqu’ils commencent la prière, ces érudits se tournent vers D.ieu avec déférence pour obtenir son attention : « Hachem, Rois des rois, je viens présenter ma requête devant Toi ! » Ils pensent aux enfants juifs qui souffrent, que ce soit physiquement ou psychologiquement. « Pourvois aux besoins de chaque enfant de façon honorable et donne leur la santé, la dignité et la force. » Ils pensent à David, à Yaël et à Samuel ainsi qu’à tous les enfants en difficulté. À eux qui sont malades dans les hôpitaux. Aux orphelins. Aux jeunes en détresse. À ceux qui sont en échec scolaire. À ceux qui souffrent de problèmes psychologiques. Devant leur détresse, ils s’émeuvent et leurs voix commencent à trembler. « Exauce-moi, Hachem, par le mérite de nos ancêtres Avraham, Its’hak et Yaakov. » Nos patriarches eurent de grandes épreuves avec leurs enfants. Mais c’est grâce à leur dévouement sans faille qu’ils méritèrent une sainte descendance et qu’ils purent construire notre peuple. Chaque mot du Chla a une portée incommensurable. Le Sage était un kabbaliste érudit et ses mots contiennent des secrets insondables. Alors que les prières montent vers le Ciel, les Grands de la génération s’associent à elles et sanctifient la Tefila du Chla. Avec ferveur, cette sainte assemblée s’unit à celle des parents au quatre coins du monde. Ce chant d’amour pour les enfants d’Israël retentit et on entend l’écho des mères de chaque génération : « Je t’aime tellement ! ».

Pour envoyer le nom de vos enfants —>