Lag baomer à Méron

9/11/5779 16.05.2019

Jeudi 23 mai, c’est Lag baomer. Ce jour très particulier, d’une grande kedoucha, vit la fin de l’épidémie qui toucha les élèves de Rabbi Akiva. De nos jours, il marque la fin de la période de deuil observée par le peuple juif. C’est aussi le jour de la hiloula de Rabbi Chimon Bar Yo’haï, cet être d’exception qui révéla au monde les secrets de la Kabbale. Rendez-vous à Méron, où nous convie chaque année le Vaad Harabanim. Afin que nos prières soient acceptées.

Se rendre à Méron le jour de Lag baomer… Un rêve que de nombreux Juifs nourrissent aux quatre coins du globe. Certains chanceux peuvent y prétendre : les habitants du Nord en première ligne ainsi que les férus de cette événement si particulier. Ils sont des milliers chaque année à se rendre sur le tombeau de Rabbi Bar Yo’haï afin de se retrouver pour la hiloula du célèbre Sage qui vivait en Erets Israël il y a deux mille ans. Célébré pour son immense érudition qui lui permit de dévoiler le Zohar, le tsadik attire des hommes et des femmes de tous horizons venus se ressourcer dans ce lieu unique.

Des prières percutantes

A l’intérieur du Kever, l’ambiance est au recueillement. Avec ferveur, avec passion, les fidèles prient de toutes leurs forces. Les voix sont puissantes. Les voix sont cassées. Les voix sont ardentes. Les voix sont sanglots. Mais ce qui unit ces milliers de voix, c’est l’écho produit dans le ciel et qui rejoint l’infini.

A l’extérieur, la foule est en liesse. Car l’amour de la Thora du Grand Sage irradie et subjugue. Certains dansent, certains chantent. Tous sont animés par la joie intense suscitée par l’héritage vivant légué par Rabbi Chimon. Le contraste entre l’intérieur du Kever et l’extérieur est saisissant autant que peuvent l’être un Yom Kippour et un sim’hath Thora. Il atteste la vitalité du cœur juif, capable de concentration mais aussi d’allégresse. Chacun a conscience de l’importance du moment : nos prières seront entendues, en ce jour et sur ce site mythique. C’est à tous ceux qui ne peuvent s’y rendre que le Vaad Harabanim exprime son empathie. Sa présence sur le site est en forme d’hommage : tous les donateurs verront leurs noms et leurs demandes cités avec sollicitude.

Vous pouvez aussi vous associer mensuellement à l’action du Vaad Harabanim et de Lag Baomer jusqu’à votre délivrance, tous les jours, ses délégués prieront pour vous.

C’est cela Lag baomer avec le Vaad Harabanim. C’est cette proximité avec Hachem dont pourront profiter tous ceux qui le souhaitent.

Pour s’associer à notre prière, cliquez ici