Lag baomer à Meron, le feu sacré - Vaad harabanim

Lag baomer à Meron, le feu sacré

9/5/5769 29.04.2009

Tous ceux qui ont eu la chance de prier sur la tombe de Rabbi Chimon bar Yo’haï le jour de Lag baomer ont ressenti l’ambiance particulière qui règne ce jour-là à Méron. La lumière spirituelle de l’enseignement du grand Maître Chimon bar Yo’haï illumine tous ceux qui partagent ce moment si particulier de l’année. Visite guidée dans un des sites les plus exceptionnels d’Israël.

 

Lorsqu’on pénètre à Méron le jour de lag baomer, des sentiments intenses étreignent le cœur.

A l’intérieur du kever, des centaines de Juifs épanchent leurs cœurs vers D.ieu et s’unissent dans une prière fervente. Le 33e jour de l’omer est celui de la hiloula de Rabbi Chimon bar Yohaï. Ce Tana, grand Sage de la Michna, mourut il y a plus de 1800 ans après avoir révélé au monde les secrets de la kabbale. Condamné à mort et poursuivi par les Romains, il se cacha dans une grotte avec son fils durant 11 ans et reçut des révélations sur la face cachée de la Thora. Avant de mourir, le 18 Iyar, lag baomer, il dévoila à ses élèves les enseignements contenus dans le Zohar. La transmission unique qu’il fit au peuple juif continue d’éclairer le monde. C’est pourquoi une atmosphère de grande kedoucha règne jusqu’à aujourd’hui à Méron où il fut enterré. Et c’est pourquoi une pureté comparable à celle de Yom Kippour emplit l’intérieur du kever.

 

Le 33e jour de l’omer est également marqué par un événement mémorable : c’est le jour où cessa l’épidémie qui décima les élèves de Rabbi Akiva, le maître de Rabbi Chimon. Ainsi, une joie intense emplit la cour et les alentours du kever. On y retrouve l’ambiance de sim’hath Thora. Une foule immense se presse à l’extérieur. L’émotion et l’allégresse animent tous ceux qui sont venus pour prier. De nombreux parents viennent jusqu’à Méron afin de faire la coupe de cheveux de leurs fils de trois ans. Des feux sont allumés en souvenir de l’éblouissante révélation faite par Rabbi Chimon. Qui ne voudrait partager cette incandescente commémoration ?

 

 

Mais tout le monde n’a pas la possibilité de faire le voyage à Méron. C’est pour cela que le Vaad Harabanim a mis en place un minian de Rabbanim qui se rendra pour vous à Méron le 12 mai. Transmettez ici et maintenant vos requêtes. Ce minian de Rabbanim priera de tout son cœur et allumera une veilleuse pour tous les Juifs. Pour transmettre votre nom, cliquez ici.