Lag Baomer, Une prière si spéciale - Vaad harabanim

Lag Baomer, Une prière si spéciale

9/13/5780 07.05.2020

Cette année est particulière à plus d’un titre. Si les prières redoubleront d’intensité à Méron, ce n’est pas à cause du nombre de fidèles mais grâce à la présence de Rabbanim entourés de leurs proches élèves (tout en gardant la distance de sécurité). À cause du Covid 19, il est impossible d’organiser comme tous les ans des événements réunissant un grand nombre de personnes. Mais ce que nous ne pourrons avoir par le nombre, nous l’aurons par la ferveur.

Nous savons que lag baomer commémore la fin d’une épidémie, qui provoqua la mort de 24 000 élèves de Rabbi Akiva. En cette période de pandémie, c’est donc une date très importante, qui peut nous aider à prier de tout notre cœur, en espérant que nous profiterons de ce moment propice à l’arrêt des maladies.

En ce jour si particulier, nous fêtons également la hiloula de Rabbi Chimon Bar Yo’hai, qui illumina le monde par l’intensité de son étude et de sa prière. Son exemple nous rappelle, en ces jours sombres, que l’on peut faire jaillir la lumière des ténèbres et qu’en donnant à l’autre, nous éveillons la miséricorde divine.

La prière et le don, durant ce lag baomer 2020 avec le Vaad Harabanim, sont une opportunité exceptionnelle. Les délégués du Vaad iront prier, aux côtés des Rabbanim et de leurs élèves le jour de lag baomer et durant 40 jours d’affilée, avec des prières spéciales dédiées aux donateurs du Vaad. L’Association redouble son activité durant cette période difficile afin d’apporter aux plus démunis l’aide nécessaire et le réconfort indispensable.

En devenant les collaborateurs privilégiés de son action, nous formons une chaîne de ‘hessed puissante, capable de combattre la maladie, la pauvreté et la détresse. Unissons-nous, à la lumière de l’espoir qui brillera à Méron, durant lag baomer.

Pour envoyer votre nom, cliquez ici.