Matanot Laevyonim, Les Grands de la génération ont choisi le Vaad Harabanim - Vaad harabanim

Matanot Laevyonim, Les Grands de la génération ont choisi le Vaad Harabanim

7/4/5781 16.02.2021

Les plus grands décisionnaires et Sages de notre génération ont choisi le Vaad Harabanim afin de les mander comme émissaires pour réaliser la Mitsva de Matanot Laevionim. Ce choix est celui de l’exigence. Aux quatre coins d’Israël, l’Association apporte une source de joie à ceux qui souffrent.

Cette année plus que jamais, nos frères en difficulté ont besoin de réconfort. C’est pourquoi les Grands Sages ont choisi le Vaad Harabanim pour réaliser la Mitsva du « don aux pauvres » recommandée par la Thora. Les Sages ont fait un pas sans précédent et se sont unis dans une seule direction. Ils l’ont écrit d’une seule main : « Le Vaad Harabanim est notre propre émissaire pour réaliser la Mitsva de dons aux nécessiteux. »

Nos Sages connaissent le travail accompli sur le terrain par le Vaad pour sauver des vies, consoler les endeuillés, apporter un soutien financier aux plus démunis, qui ont plus que jamais besoin d’aide, du Nord au Sud d’Israël.

Rav Haim Kanievsky est le premier à le proclamer dans la lettre écrite de sa main : « Je nomme par la présente lettre les envoyés du Vaad Harabanim Leiniané Tsedaka afin de réaliser la Mitsva de Matanot Laevionim de la meilleure façon possible, le jour même de Pourim, et c’est ainsi qu’il est recommandé de faire. »

L’Admour de Slonim se joint à Rav Haïm : « J’encourage à adresser les dons aux nécessiteux par l’intermédiaire du Vaad Harabanim qui accomplit un travail tout au long de l’année afin de soulager les plus pauvres et en particulier à Pourim grâce aux Matanot laevionim. Que soit béni tous ceux qui apportent leur soutien. »

L’Admour de Sanz, l’Admour de Viznits, Rav Barouh Morde’haï Ezra’hi, Rav Yaakov Hillel, Rav David Cohen, L’Admour de Karlin, Rav Reouven Elbaz, Rav Meile’h Biderman, Rav Guershon Edelstein font partie de cette Sainte Assemblée. Ils nomment comme émissaires personnels les délégués du Vaad Harabanim, à l’instar de Rav Haïm Kanievsky.

Changer le scénario

Alors que Pourim se prépare dans la joie pour la majorité d’entre nous, trop de Juifs n’ont malheureusement pas cette chance.

Des milliers de formulaires s’entassent dans les bureaux du Vaad Harabanim. Chacun décrit une autre triste réalité, celle de la misère aux mille visages. De chaque ville, de chaque quartier, parviennent des appels tragiques qui nous rappellent que la souffrance est bien réelle, palpable en ces jours troublés. Ce sont des milliers de personnes qui désespèrent alors que leur situation s’aggrave de jour en jour. Un seul rayon de lumière dans cette obscurité : l’aide précieuse du Vaad Harabanim qui leur redonne la force de vivre. Ils n’ont pas de loisir, pas de vacances, et même les fêtes deviennent un sujet d’inquiétude. Comment acheter les Matsot à Pessa’h ? Comment aborder le jour de Pourim alors que l’on n’a rien ?

La réponse à nos désirs

Vous souhaitez soulager des veuves et des orphelins ?

Vous souhaitez venir en aide à des personnes esseulées qui ont tout perdu ?

Vous souhaitez épauler des Talmidé ‘Ha’hamim ?

Vous souhaitez secourir des malades ?

Vous pouvez réaliser tout cela en donnant au Vaad Harabanim, en vous associant à sa fabuleuse levée de fonds en faveur des Juifs qui souffrent.

Votre don aux nécessiteux, ajouté aux centaines de milliers d’autres dons, permet de soulever des montagnes et de créer un mouvement sans précédent.

Toutes les aides auxquelles nous souhaitons nous associer seront dûment distribuées. Tout ce que nous rêvions réaliser se réalisera et les cœurs seront remplis de joie.

En réunissant toutes les forces vives de notre peuple, tous les esprits généreux qui souhaitent faire vivre le ‘Hessed, toutes les bonnes volontés, le Vaad Harabanim relève le défi en notre nom à tous.

Il accomplit ce qui est le plus cher au Maître du monde : construire le monde sur la base du ‘Hessed.

Car c’est bien d’une (re)construction qu’il s’agit. Des foyers reprennent vie, des couples peuvent se marier, des enfants se relever.

Unis avec nos Sages pour accomplir cette merveilleuse Mitsva, réaliser cet ambitieux projet, nous pouvons nous réclamer de la totalité de l’œuvre du Vaad Harabanim.

Nous serons ce Pourim l’égal des plus grands Sages de la génération en partageant leur souci de l’autre et en unissant nos forces aux leurs.

Que tout le peuple juif puisse avoir un très joyeux Pourim, plein de force et de santé !

Pour transmettre vos Matanot Laevyonim, vos dons de Pourim —>