Mon enfant, mon espoir - Vaad harabanim

Mon enfant, mon espoir

9/22/5776 30.05.2016

La veille de roch ‘hodech Sivan est le jour de la prière pour les enfants. Ce texte spécial, rédigé par le Chlah Hakadoch, est dédié à notre descendance, avant la fête de chavouoth qui célèbre le don de la Thora et de la transmission. Pour notre enfant, notre espoir.

Nul trésor au monde n’égale notre enfant. Nous le protégeons, le chérissons, lui donnons ce que nous avons de meilleur. Il est notre présent et notre futur. Il nécessite soins, attention, prévention, amour et représente notre plus grand capital. Nous veillons sur lui comme sur notre plus grande richesse car c’est en lui que nous plaçons tous nos espoirs. Bien sûr, ce trésor nous donne parfois des soucis.

Quel parent est indifférent aux échecs de son enfant ? Toute maman se préoccupe de son départ à l’école, de son sandwich glissé avec tendresse dans son cartable, de son petit bobo lorsqu’il tombe au jardin. Tout papa est attentif à ses amis, à ses résultats scolaires, à ses préoccupations et ses activités. Chaque jour nous prions pour lui et versons des larmes pour sa réussite. Nous avons la chance d’avoir reçu en héritage un texte sacré, écrit il y a plus de 300 ans par l’un de nos grands Sages et qui contient toutes les prières pour les enfants : la tefilath HaChlah.

A Tibériade, aux côtés de Maïmonide

Le Rav Yechayaou Horowitz, plus connu sous le nom de Chlah Hakadoch, est l’un des Grands Rabbanim du 17e siècle. Il offrit au monde un ouvrage de référence intitulé « Chné Lou’hoth Habrith » d’où son tirées les initiales de son acronyme. Cet immense érudit laissa son empreinte de sainteté durant sa génération et sa grandeur est comme une ombre tutélaire projetée à travers le temps. Sa protection spirituelle se perpétue grâce à son œuvre, en particulier la prière particulière qu’il rédigea pour les enfants et qu’il conseilla de lire la veille de Roch ‘hodech Sivan.

Ce texte, d’une puissance incomparable, est lu par toutes les communautés du monde durant ce jour. Associé à nos supplications quotidiennes, il prend une dimension supplémentaire lorsqu’il est prononcé par nos Sages actuels à Tibériade, où repose le Chlah Hakadoch aux côtés de Maïmonide.

Une célébration hors du commun

La tefila sur le tombeau du Chlah à Tibériade organisée par le Vaad Harabanim n’est pas une simple prière. C’est l’occasion unique de réunir les Grands de notre génération durant un minyane historique. Malgré les difficultés du voyage, malgré leurs obligations et leurs emplois du temps surchargés, les Guedolei Hador se rendent dans la cité antique du Nord pour les enfants d’Israël. Ils récitent les mots du Chlah avec une concentration maximale : « Donne à chacun d’eux ce qu’il faut pour subvenir (à leurs besoins) dans l’honneur. Et donne-leur santé, honneur et force » supplient-ils avec ferveur. « Et donne-leur prestance, beauté, grâce et bonté » entonnent-ils avec foi. Ardentes, leurs paroles montent jusqu’aux cieux pour demander : « Et qu’il y ait entre eux amour, fraternité et paix ». Les mots du Chlah résonnent à nouveau dans le ciel de Tibériade et font trembler l’assemblée nombreuse venue prier auprès de nos Sages. Parmi eux, les délégués du Vaad Harabanim sont présents, et citent les noms de vos enfants, joints aux requêtes de leurs parents aimants.

Rejoignez-nous pour cette prière exceptionnelle, Veille de Roch Hodech Sivan (le 6.6.2016) à Tibériade. Car même si vous ne pouvez être là physiquement, votre voix montera jusqu’au zénith avec celles des Guedolé hador pour nos enfants, notre espoir.