Prière pour les malades; Déclenchons la délivrance  - Vaad harabanim

Prière pour les malades; Déclenchons la délivrance 

9/24/5780 18.05.2020

Nous traversons une période très particulière où la pandémie de Coronavirus met en péril des milliers de vie dans le monde entier. Malheureusement, notre communauté est très touchée et les malades nombreux. Déjà préoccupés par les personnes qui souffrent et sont touchées dans leur chair, les Guedolim renouvellent leur appel en nous enjoignant à plus de Tefila et de Tsedaka. La mobilisation de chacun s’impose alors que Chavouot nous livre ses promesses de guérison.

Rav Haïm Kanievsky a tenu à sensibiliser de nouveau les communautés en faveur des personnes malades. Il  a lancé un appel en expliquant que D.ieu calque ses actes sur les nôtres (« Mida Kenegued Mida », « mesure pour mesure ») et nous prend en pitié lorsque nous nous occupons des malades. C’est ainsi que nous échapperons à la maladie. Voici ce qu’il écrit : « Nous connaissons tous l’ampleur des activités de Tsedaka du Vaad Harabanim beErets Hakodech, qui soutient des milliers de familles à travers le pays et qui permet de les sauver de la détresse. Ce sont aujourd’hui les cris des familles malades qui sont en véritable danger de mort qui nous sont parvenus. À cause de la maladie, ils sont dans une détresse financière terrible et n’ont plus de quoi vivre dignement. C’est pourquoi nous avons fondé un fonds d’entraide spécial afin de les renforcer, de les faire vivre, de les guérir et de les soutenir. Nous demandons à tous ceux qui peuvent participer d’adresser au Vaad Harabanim un virement de 72 Chékels par mois. Quiconque participera au soutien des 243 malades méritera, lui et sa famille, de grandes délivrances, sera protégé de toute maladie et méritera de voir la joie dans son foyer. Il aura du Na’hat de ses enfants et vivra prospère. »

Le Corona virus, épreuve de solidarité

L’aide à apporter aux malades est essentielle, en particulier durant la période extrêmement difficile que nous traversons. Aux quatre coins du monde, des hommes et des femmes de tout âge sont atteints du virus. Des cas terribles ont déjà été malheureusement été comptabilisés parmi les disparus. Des Rabbanim, des directeurs d’école, mais aussi des mères de famille nombreuses. D’autres personnes sont en réanimation et attendent nos prières et notre aide pour leur famille. C’est pourquoi le Vaad Harabanim se mobilise avec ses donateurs et ses bénévoles et rappelle le cri d’espoir lancé par Rav Elyachiv : le 6 Sivan, jour de Chavouot, est propice à la guérison. Durant le don de la Thora, les malades furent miraculeusement guéris et ce jour porte, depuis lors, un fort potentiel de Refoua. C’est pourquoi Rav Elyachiv préconise de prononcer un « Michebera’h Bera’h » spécial pour la guérison de tous les malades durant la prière du matin au moment de la lecture de la Thora. Cette intervention permettra d’aider les malades à retrouver la santé. En participant à cette initiative, nous apportons notre soutien aux personnes les plus touchées et déclenchons la délivrance.

Envoyez vos noms >>>