Rav David Pinto soutient le Vaad HaRabanim - Vaad harabanim

Rav David Pinto soutient le Vaad HaRabanim

12/23/5769 13.08.2009

Les délégués du Vaad HaRabanim ont rendu visite, ce mois-ci, à Rav David Pinto à Paris et ont obtenu son soutien inconditionnel. Compte-rendu d’un entretien chaleureux et riche en promesses…

 

Il y a quelques semaines, une entrevue s’est déroulée à Paris, chez le Rav David Pinto. Les délégués de la plus dynamique association de tsedaka d’Erets Israël ont rendu visite au grand kabbaliste français. Ils lui ont tout d’abord fait part des nouvelles actions de l’Association et lui ont montré les résultats : sur le terrain, ce sont des centaines de familles aidés mensuellement. Des foyers endettés à cause de la longue et douloureuse maladie du père de famille sont remis sur pied. Des veuves et des orphelins sont sauvés de la misère et de la faim (en Israël, le phénomène de la pauvreté peut, malheureusement, provoquer rapidement le dénuement le plus total). Des victimes du terrorisme et des érudits en difficulté sont soutenus et épaulés. Avant la rentrée, le Vaad HaRabanim se concentre sur les cas difficiles. Rav David Pinto s’est penché avec beaucoup d’attention sur toutes les actions de l’Association et lui a donné sa bénédiction.

 

Un lien très fort

 

Il faut dire que le Rav, très proche de la communauté française, sait ce que signifie avoir des problèmes de santé ou de parnassa. Quand le Rav a vu l’impact de l’œuvre du Vaad sur la société, il s’est émerveillé et lui a donné son soutien inconditionnel. Il souhaite encourager l’Association dans toutes ses démarches afin qu’elle puisse continuer à aider les pauvres d’Israël, tout en espérant que l’on n’ait plus besoin d’elle…

Le Rav a tenu à faire le premier don en faveur des nécessiteux, avant la rentrée qui s’avère parfois très difficile pour les familles nombreuses qui doivent assurer les frais de scolarité ainsi que toutes les autres dépenses scolaires. Il a ainsi voulu montrer son soutien à l’Association et a écrit pour cette occasion : « Le mérite de nos pères protègera tous ceux qui donneront et aideront le Vaad Harabanim. »

Nous connaissons tous le lien très fort qui unit Rav Pinto à ses ancêtres, les guedolim des générations précédentes. Lorsqu’il écrit que c’est précisément par le mérite de ses pères que viendra la salut des donateurs du Vaad, c’est une prière extraordinaire et la meilleure bra’ha qu’il pouvait donner.

 

De plus, lorsque les délégués lui ont montré les noms mentionnés sur la liste afin qu’il les bénisse, il a écrit sa bra’ha et a ajouté : « Laissez moi cette liste car ce que font ces donateurs est magnifique. Je dois aller au Maroc en Eloul pour la hiloula de Rav Haïm Pinto le 12 septembre (23 Eloul) et je tiens à les mentionner sur sa tombe. »

Rav Haïm, le grand-père de Rav David, était le Gadol de sa génération. Il disparaît en 6605 à l’âge de 96 ans, non sans avoir laissé une promesse : celui qui mentionnera son nom le jour de sa hiloula verra sa prière exaucée.

C’est alors que les délégués du Vaad ont demandé à Rav David s’il était possible de lui envoyer d’autres noms. « Bien entendu, a-t-il répondu, je mentionnerai tous les noms, je prierai pour chaque Juif. »

Qui ne voudrait profiter de cette prière faite par le mekoubal et le tsadik de notre génération ?

C’est une chance extraordinaire de pouvoir bénéficier de la généreuse offre de Rav Pinto. En effet, il n’est pas aisé de se rendre sur la tombe de Rav Haïm Pinto au Maroc.

Envoyez vos noms et vos requêtes avant le 9 sptembre (20 Eloul) et rejoignez-nous, comme Rav David Pinto.