Rav Elyachiv : L’homme qui ne cessa jamais de donner - Vaad harabanim

Rav Elyachiv : L’homme qui ne cessa jamais de donner

11/25/5773 03.07.2013

Un an déjà que le Rav Elyachiv nous a quittés. Ce dirigeant spirituel reconnu par tous a laissé une œuvre qu’il nous est possible de perpétuer : le Vaad Harabanim.

Rav Elyachiv fut le grand décisionnaire qui devint le dirigeant spirituel de tout le peuple juif. Il répondit tant aux questions de hala’ha qu’à celles de politiques ou d’éducation. Il avait à cœur de s’occuper de tous les Juifs et a créé le Vaad Harabanim auquel il allait consacrer toutes ses forces. Cette Association est la première à pouvoir centraliser toutes les demandes d’aides et Rav Elyachiv se battit pour soutenir à travers elle les veuves, les orphelins et les personnes dans le besoin qui n’avaient pas vers qui se tourner. Cette œuvre lui tiendra particulièrement à cœur car, pour lui, l’aide à ses frères juifs était une priorité absolue.

 

 

Le géant de la Thora

 

 

Grâce à son immense érudition, Rav Elyachiv fut à même de répondre à toutes les questions fondamentales concernant le peuple juif. Mais ses charges de dirigeant spirituel ne lui firent pas oublier tous ceux qui souffraient dans l’anonymat. Il continua à se battre toute sa vie pour eux grâce au Vaad Harabanim qui récolte des fonds et apporte réconfort et soutien à de plus en plus de personnes démunis. Les malades, les personnes âgées esseulées, les orphelins sans ressources sont ses enfants. Ce n’est donc pas un hasard si la dernière lettre qu’il rédigea fut en faveur du Vaad Harabanim. A Hanouka 5771, il rendait publique une lettre dans laquelle il demandait à chacun d’entre nous de participer à la campagne du Vaad Harabanim en faisant un don d’au moins 180 chékels. Il promettait alors à chacun des donateurs que son geste, grâce à la force de la tsedaka, lui permettrait d’acquérir les mérites nécessaires pour recevoir la bénédiction concernant les enfants, la vie et la parnassa. Cette promesse s’est accomplie pour beaucoup, comme en témoignent les lettres reçues au bureau du Vaad… Après la disparition du Rav, et suite à cette lettre, un fonds spécial fut créé. C’est le « keren tsidkat ha Rav Elyachiv ». Rav Elyachiv voulait soutenir les plus faibles afin de ne pas les abandonner. En soutenant le keren dédié à sa mémoire, nous permettons à son œuvre de se développer. Nous permettons à son action de se perpétuer et accomplissons ainsi ses dernières volontés.

 

Pour y prendre part, cliquez ici.