Réponses à toutes les questions que vous vous posez - Vaad harabanim

Réponses à toutes les questions que vous vous posez

6/26/5774 26.02.2014

Voici les questions que tout le monde se poseavant de faire un don et voici les réponses que Rav Elyachiv zatsala données au fil des années.Le grand décisionnaire a laissé comme héritage son immense érudition, qui permet à chacun de nous d’accomplir la volonté divine. Ses paroles sont encore vivantes et vibrantes.

Question : Quelle est la somme minimum à donner pour les matanoth la evionim ?

Reponse : Notre Maître Rav Elyachivzatsala indiqué qu’il faut donner un don conséquent : 50 chékels, c’est-à-dire environ 10 euros pour chacun des deux nécessiteux. Mais même un don d’un montant de 2 euros pour chaque repas est autorisé.

Question : À combien de nécessiteux faut-il donner ?

Reponse : La hala’ha stipule qu’il faut donnerdeux repas à deux nécessiteux.

Question : Les femmes doivent-elles donner ?

Reponse : Les femmes doivent donner de la même manière que les hommes mais elles peuvent demander à leurs maris de le faire pour elles. Dans ce cas, les hommes qui servent d’émissaires doivent multiplier par deux les dons adressés.

Question : Est-ce que les enfants doivent également donner ?

Reponse : À partir de l’âge où l’enfant est prêt à comprendre la notion de tsedaka, il peut réaliser la mitsvadematanoth la evionim. Il pourra ainsi être habitué à donner.

Question : Peut-on donner avant Pourim ?

Reponse : On peut donner avant Pourim dans la mesure où ce don est un gage jusqu’au jour de le fête.Ce jour-là il sera transmis en espèces directement aux nécessiteux.

Question : Peut-on adresser un don en chèque ou en chèque postdaté ?

Reponse : Le Vaad Harabanim donne la possibilité de faire les dons grâce à tous les moyens de paiements car l’Association emprunte la somme adéquate en prévisionde l’argent récolté, somme qui est redistribuée le jour même de Pourim.

Question : L’argent est-il distribué aux nécessiteux de toutes les villes (fortifiées ou pas) le même jour ?

Reponse : L’argent récolté le 14 adar est donné le 14 et celui récolté le 15 est distribué le 15 (jour de Pourim dans les villes fortifiées). Si l’on souhaite que le don soit affecté à l’une des dates de préférence, on doit le préciser.

Question : Peut-on adresser un don une minute avant le coucher du soleil le jour de la fête (14 adar) ?

Reponse : Jusqu’à une demi-heure avant ce moment, le don est transmis mais si on fait un don trop proche du coucher du soleil, les Rabbanim l’acquièrent au nom du nécessiteux en s’engageant selon tous les critères de la hala’ha à le lui transmettre le lendemain, le 15 adar.

Question : Si j’ai fait un don,puis-je demander à ce que l’on prie pour moi ?

Reponse : C’est Rav Haïm qui a répondu à cette question récente : « il est permis de transmettre un nom pour une prière en même temps que les matanoth la evionimet il est même permis de transmettre une requête ».

 

Pour participer au Matanoth Laevyonim par l’intermediaire du Vaad Harabanim, cliquez ici.