Segoula de Rav Palaggi, la bonté d’Hachem - Vaad harabanim

Segoula de Rav Palaggi, la bonté d’Hachem

9/23/5782 24.05.2022

Une Segoula peut nous donner la force de prier avec plus d’intensité et de le faire au moment propice. La Segoula pour avoir des enfants de Rav Haïm Palaggi a rendu des milliers de parents heureux aux quatre coins du monde. N’hésitons pas à nous joindre à eux afin de concrétiser notre rêve.

Ce jour-là, Sim’ha était plus abattue que jamais. Elle formait un couple heureux avec Haïm, et avait bien réussi sa vie professionnelle. Quel souci pouvait provoquer un tel désespoir ? Elle prit le téléphone pour appeler son mari. Elle ne put s’empêcher de verser des larmes en lui expliquant tout ce qu’elle avait sur le cœur : « Toutes mes amies ont des enfants ! Elisheva attend son quatrième ! Je sais qu’il ne faut pas se comparer, mais je souffre tant ! Lorsque je traverse le jardin et que toutes les mamans s’occupent de leur progéniture, en parlant uniquement de leur rôle de maman, je me sens tellement seule ! Je suis si triste ! » Haïm consola son épouse : « Ton nom est Sim’ha, le mien Haïm… Nous aurons une vie remplie de joie, ne t’inquiète pas ! J’ai entendu parler de la Segoula de Rav Palaggi et je voudrais la faire avec toi. Nous prierons ensemble et ferons le don indiqué par le Rav. Hachem nous viendra en aide. »

9 ans et… 9 mois d’attente

Simh’a reprit courage. Elle rechercha la brochure du Vaad Harabanim où figurait l’explication de la Segoula : « La veille de Chavouot, prenez 91 pièces et ajoutez-y 13 autres afin de parvenir à la somme de 104 (deux fois la valeur numérique du mot « Ben »). Donnez cette somme à la tsedaka afin d’aider les indigents et les érudits dans le besoin. Vous serez gratifiés par la naissance d’un enfant et vous hâterez la rédemption finale. »

Cela faisait presque dix ans qu’elle attendait une bonne nouvelle. Chaque fois, la déception était plus amère que la précédente. La fête de Chavouot approchait et elle était impatiente de pouvoir accomplir la Segoula. Elle comprit à ce moment-là qu’en faisant un effort pour les plus démunis, elle accroissait ses mérites. Si elle se souciait des enfants d’Hachem, Il le lui rendrait en retour… Le jour J arriva. Elle attendait Haïm pour transmettre le don et prier de toutes ses forces. Cette journée fut merveilleuse, sous le signe de la foi et de la confiance. Ils prièrent ensemble et allumèrent une bougie pour le Rav. Neuf mois plus tard, une lettre parvint au bureau du Vaad Harabanim. « À l’attention du Vaad Harabanim. Nous voudrions vous raconter le miracle dont nous avons bénéficié grâce à la Segoula du Rav Palaggi. Nous étions un couple sans enfant qui devait consacrer la plupart de son temps à consulter des médecins, sans obtenir de résultat. Nous avons découvert la Segoula du Rav Haïm Palaggi et la veille de Chavouot, nous avons versé 104 Chékels à la Tsedaka. Un an plus tard, nous avons eu le mérite d’avoir une petite fille en bonne santé, Barou’h Hachem. Nous profitons de cette lettre pour remercier Hachem de Sa bonté. »

Pour envoyer votre nom ou le nom de vos proches