Un moment de miséricorde pour tous les malades

9/22/5779 26.05.2019

Si l’unité permit au peuple juif de recevoir la Thora au Mont Sinaï, elle lui donna également le mérite de voir guérir tous ses membres. Ce miracle permit aux malades de retrouver la santé, aux handicapés leurs capacités, offrant à tous de célébrer le don de la Thora sans souffrir d’aucun mal. Durant la fête cette année, profitons de ce miracle grâce à la prière spéciale pour les malades.

Parmi les millions de personnes présentes lors du don de la Thora, se trouvaient de nombreux malades, des blessés, des adultes et des enfants souffrant de nombreux maux. Certains étaient aveugles, d’autres avaient perdu l’usage d’un membre, d’autres encore avaient contracté des maladies liées à la malnutrition. La situation était pour eux désespérée, et ils n’auraient jamais pu imaginer que tous leurs malheurs allaient s’évanouir si soudainement. La scène est bouleversante : même s’ils ont renoncé à guérir, ces rescapés regardent fièrement vers le Ciel et ne craignent plus leurs oppresseurs égyptiens. Les traumatismes sont nombreux, mais la confiance en D.ieu est capable de les vaincre, dans un élan qui restera gravé dans l’ADN juif pour toujours. Et c’est là que se produit le miracle : alors que les dix commandements sont énoncés, les handicaps disparaissent, les malades guérissent et les mourants reviennent à la vie. C’est un moment unique de miséricorde, ou les prodiges vécus durant la sortie d’Égypte trouvent leur point d’orgue.

La recommandation de Rav Elyachiv zatsal

Pour le Rav Elyachiv, qui fut l’un des plus grands décisionnaires de notre génération, la bénédiction d’Hachem est toujours présente au moment du matane Thora. Ainsi, le 6 Sivan est propice à la guérison, de nos jours comme il y a trois mille trois cents ans. C’est la raison pour laquelle il nous a légué une recommandation pour le jour de Chavouot. Durant  l’office du matin, au moment de la lecture de la Thora, il est bon de prier pour les malades. Grâce à la mobilisation des Guedolé Hador, une prière spéciale sera donc prononcée juste avant la lecture de la Thora en faveur de tous ceux qui souffrent.

Ce moment unique est à notre portée. Il suffit juste de se tourner vers les Cieux et d’espérer, comme nos ancêtres le firent, malgré les épreuves.

Pour envoyer votre noms ou le noms de vos proches, cliquez ici.