Des hasards qui n’en sont pas - Vaad harabanim

Des hasards qui n’en sont pas

Je viens du Queens à New York. Je me suis engagé à raconter l’histoire de l’une de mes connaissances appelée Léa. Cette femme n’était pas très religieuse mais commençait à s’intéresser au judaïsme. Elle ne réussissait pas à gagner sa vie correctement. Or, un jour, elle a décidé de donner 180 $ au Vaad Harabanim afin d’améliorer sa situation. Nous avons avancé l’argent et fait le don en question. Elle était censée nous rendre l’argent mais les choses ont pris du retard. Le dimanche de la parachath Pin’has, elle nous a rendu l’argent et le lendemain même, fait aussi surprenant qu’extraordinaire, elle a été engagée à un poste de commercial très avantageux.